banniere nuisible

Merule

La Mérule pleureuse ou le Mérule pleureur est une espèce de champignons basidiomycètes de la famille des Serpulaceae.

06/09/2023

801 vues

0min

Qu’est-ce que la mérule ?

La Mérule : Un ennemi silencieux des maisons et des boiseries

La mérule fait partie des champignons basidiomycètes de la famille des (Serpulaceae). Pas vraiment visible dans la nature, puisqu'il détruit les souches des feuilles caduques et des conifères, ce champignon lignivore est un ennemi du bois et de tous les autres matériaux de la maison.

Ainsi, il s'attaque à nos boiseries et à nos maçonneries. Et contrairement au salpêtre, ce champignon est beaucoup plus dangereux. Les dommages causés par la mérule nécessitent une intervention immédiate. La difficulté principale est que le diagnostic de ce champignon dans une maison est difficile. 

Souvent, il est trop tard. La propagation du champignon est rapide, jusqu'à 30 cm par mois lorsque les conditions sont favorables, et notamment le bois humide. Sur le territoire français, ce champignon est un fléau pour les particuliers, les communes.

Comment se propage la mérule ?

Il peut être difficile de reconnaître les débuts de la mérule, car les signes extérieurs ne sont souvent visibles qu'après que le champignon a commencé à se propager. Cependant, voici quelques signes qui peuvent indiquer la présence de mérule:

- Une odeur de moisi ou de pourriture dans une pièce, même si vous ne voyez pas de signe de champignons.
- Des taches brunâtres ou jaunâtres sur les murs, qui peuvent être légèrement gonflées ou bosselées.
- Des cloques ou des bulles sur les surfaces peintes ou tapissées.
- Des fissures ou des déformations sur les surfaces en bois, telles que les plinthes, les planchers, les portes ou les fenêtres.
- Des champignons en forme de coquille ou d'éventail, qui peuvent être de couleur brun foncé ou noir, sur les surfaces en bois.

Si vous remarquez l'un de ces signes, il est important de faire appel à un professionnel certifié et qualifié pour effectuer une évaluation approfondie de votre maison et déterminer si la mérule est présente.  Plus tôt vous détecterez la présence de mérule, plus facile sera le traitement et la prévention des dégâts potentiels.

En combien de temps se développe la mérule?

Le développement de la mérule dépend de plusieurs facteurs, notamment la présence d'humidité, la température et la disponibilité de la nourriture (c'est-à-dire le bois). En général, la mérule se développe lentement, mais si les conditions sont favorables, elle peut se propager rapidement.

Dans des conditions idéales (température entre 20 et 30 degrés Celsius et une humidité supérieure à 60%), la mérule peut se développer de manière significative en quelques semaines seulement. Cependant, dans des conditions moins favorables, la croissance peut être plus lente.

Il est important de noter que la mérule peut se propager de manière invisible, car elle peut se développer à l'intérieur des murs et des planchers sans signe visible de son existence. C'est pourquoi il est essentiel de surveiller régulièrement les signes de mérule, même si vous ne voyez pas de champignons visibles.  De plus, une fois la mérule détectée, il est essentiel de la traiter rapidement pour éviter sa propagation et les dégâts qu'elle peut causer.

Comment savoir si la mérule est morte ?

La mérule est un champignon très tenace qui peut être difficile à éliminer complètement. Le meilleur moyen de savoir si la mérule est morte est de faire appel à un expert certifié de la lutte antiparasitaire pour effectuer une évaluation et un suivi régulier après le traitement pour s'assurer que le champignon ne se propage plus.

Cependant, voici quelques signes qui peuvent indiquer que la mérule est morte :

- Absence de croissance de champignons sur les surfaces en bois traitées.
- Aucun signe de détérioration des structures en bois après plusieurs mois ou années.
- Une diminution de l'odeur de moisi dans la pièce traitée.


Il est important de noter que même si la mérule semble morte, il est important de prendre des mesures pour prévenir la réapparition du champignon.  Cela peut inclure l'installation de ventilateurs ou de déshumidificateurs pour réduire l'humidité dans la maison, la réparation des fuites d'eau et la surveillance régulière des signes de mérule.

Pourquoi les propriétés peuvent être infestées par la mérule ?

Les spores de mérule sont toujours présentes dans l'atmosphère, mais elles sont inoffensives à moins que certaines conditions ne soient réunies. Pour se développer en infestation, la mérule à besoin d’un problème d'humidité et d’un manque de ventilation dans la propriété.

La mérule commence lorsque ces spores se posent sur du bois dont le taux d'humidité est supérieur à 20%. Elles commencent alors à germer et à produire des hyphes (fins brins de croissance fongique) de couleur grisâtre. Ces hyphes se transforment en mycélium. C'est à ce stade du cycle de vie de la pourriture sèche que les sporophores ou les fructifications commencent à répandre des millions de spores sous forme de poussière rouge, de sorte que le processus se répète et que l'infestation s'enracine davantage dans la maison.

Bien qu'individuellement ces spores soient presque invisibles à l'œil nu, dans les maisons présentant des problèmes de mérule, vous constaterez souvent que lorsqu'elles se regroupent, elles apparaissent sous la forme d'une fine poussière orange ou brune.

Peut-on vendre une maison avec mérule ?

Il est possible de vendre une maison avec mérule, mais il est important de divulguer la présence de ce champignon aux acheteurs potentiels. Selon la loi, les vendeurs doivent divulguer toutes les informations importantes sur l'état de la propriété, y compris la présence de mérule, avant la vente.

Il est également important de noter que la présence de mérule peut affecter la valeur de la propriété et les acheteurs peuvent être réticents à acheter une maison qui a été infectée. Par conséquent, il est recommandé de faire traiter la mérule avant la vente pour éliminer le champignon et éviter les risques pour la santé et la sécurité des futurs occupants.

Si vous envisagez de vendre une maison avec mérule, il est conseillé de faire appel à un professionnel  certifié dans la lutte antiparasitaire pour effectuer une évaluation approfondie de la propriété et déterminer l'étendue de l'infection.

Cela vous permettra de fournir des informations précises aux acheteurs potentiels et de prendre les mesures nécessaires pour traiter la mérule avant la vente.

pub_img

Qu’est ce qu’un diagnostic mérule?

Un diagnostic mérule est une opération d'expertise réalisée par un expert de lutte contre les champignons lignivores pour identifier la présence de mérule dans un bâtiment. La mérule est un champignon lignivore qui cause des dégâts importants sur les structures en bois d'un bâtiment et menace la stabilité de ce dernier s'il n'est pas traité rapidement.

Le diagnostic consiste à identifier les signes de la présence de la mérule, tels que des taches brunes sur le bois, une odeur de moisi et une texture cotonneuse. Pour inspecter les zones difficiles d'accès, les experts peuvent utiliser des outils tels que des endoscopes instrument optique médical ou industriel permettant la réalisation d'une opérations chirurgicales inaccessible à l'œil nu).

Une fois le diagnostic établi, votre professionnel certifié peut recommander un traitement approprié pour éliminer le champignon et prévenir de futures infestations. Le recours à un spécialiste certifié sur la plateforme Viepest par exemple pour effectuer un diagnostic de ce champignon lignivore est important, mais est-ce obligatoire ?

Le diagnostic mérule est-il obligatoire ?

Le diagnostic de la mérule n'est pas obligatoire pour les propriétaires d'immeubles, mais il peut être recommandé dans certaines situations. Dans certaines régions, il peut être obligatoire de signaler la présence de mérule à la mairie ou à l'agence régionale de santé pour des raisons de santé publique.

Par ailleurs, lors de la vente d'un bien immobilier, un diagnostic mérule peut être demandé par l'acheteur. Dans ce cas, le diagnostic doit être réalisé par un professionnel certifié et reconnu. Par contre, si les mérules résident au sein du bien, le propriétaire est tenu d’informer l’acheteur pour un diagnostic.

En cas de présence de champignon lignivore, il peut être nécessaire d'effectuer des travaux de traitement pour éradiquer le champignon et éviter de nouvelles infestations. Il est recommandé de prendre au sérieux toute suspicion de présence de mérule et de faire appel à un spécialiste certifié sur une plateforme dédiée comme Viepest, pour établir un diagnostic précis et mettre en œuvre les mesures de traitement appropriées. Il existe aussi des traitements naturels que vous pouvez utiliser contre ces champignons lignivores.

Comment reconnaître une infestation de la mérule ?

Bien qu’une infestation de mérule peut-être difficilement identifiable, voici quelques signes qui peuvent éventuellement vous guider dans le processus d’identification, avant même de faire appel à un professionnel de la lutte antiparasitaire.

- Odeur d'humidité : L'odeur de la mérule est une odeur distincte de champignons moisis.

- Poussière de spores : De grandes concentrations de fine poussière brune peuvent indiquer la présence d'un foyer de mérule.

- Hyphes : Fins brins de croissance fongique que les spores de mérule produisent lorsqu'ils entrent en contact avec le bois dans des conditions humides. Ils se développent en extrayant l'humidité du bois.

- Mycélium : Au fur et à mesure que les hyphes se développent, les brins se combinent pour former un champignon blanc ressemblant à de la ouate, appelé mycélium, qui se répand sur les nouvelles surfaces de bois.

- Pourriture du bois : Au fur et à mesure que la mérule se développe, le bois affecté par le champignon commence à se décolorer, à foncer et à devenir cassant avec des fissures cuboïdes.

- Pourriture sèche : La mérule est un champignon dont le corps fructifiant de la pourriture sèche se développe dans des endroits chauds, humides, sombres et ventilés, comme sous les planchers, les murs creux ou dans le grenier.

Prévention contre la mérule

Comment prévenir l’apparition de mérule?

La prévention de la pourriture sèche est assez simple. Faites de votre mieux pour limiter l'exposition du bois de votre maison à l'humidité en suivant les étapes suivantes :

- Bardage : Faites en sorte que le bardage en bois soit correctement scellé et installé par un installateur de bardage qualifié.

- Peinture : Assurez-vous que tout bois utilisé à l'extérieur est apprêté sur les 6 côtés avant de le peindre.

- Toiture : Faites vérifier votre toiture une fois par an pour identifier et prévenir les éventuels dégâts des eaux, les moisissures ou la pourriture sèche. Installez des gouttières pour diriger l'eau de pluie loin des murs et des fondations de votre maison.

- Plomberie : La pourriture sèche est souvent causée par des fuites de plomberie. Vérifiez qu'il n'y a pas de fuites sous les vanités et les armoires et autour des toilettes. Si vous en trouvez, faites-les réparer au plus vite.

- Ventilation : Assurez-vous que les salles de bains, le grenier et la cuisine sont correctement ventilés pour éliminer l'excès d'humidité de l'air.

- Terrasse : Faites en sorte que votre terrasse soit correctement étanche. Si vous faites appel à un charpentier pour installer une nouvelle terrasse, faites-la construire en légère pente pour que l'eau s'écoule facilement.

- Aménagement paysager : Placez les arroseurs de pelouse de façon à ce qu'ils n'arrosent pas les garnitures extérieures de votre maison.

Traitement contre la mérule

Comment traiter la mérule ?

Malgré la gravité de la mérule, si elle est identifiée rapidement, un traitement moins invasif et plus rentable pourra être appliqué. Au cours du plan de traitement de la mérule, l’expert de la lutte antiparasitaire évaluera l'étendue de votre problème de mérule avant d'effectuer les travaux de réparation corrective pour résoudre votre problème de pourriture sèche.

Le traitement pourra comprendre plusieurs étapes, dont :
- Suppression de la source d'humidité et favoriser le séchage rapide du bois à forte teneur en humidité.
- Application des fongicides et des biocides pour réparer le bois endommagé
- Elimination de l'infestation existante
- Remplacement des bois endommagés par des bois prétraités.
- Prévention de toute nouvelle attaque

Le traitement chimique, de nombreuses possibilités pour vaincre la mérule

Le traitement chimique est le premier traitement auquel on songe quand on se trouve dans une situation d’infestation par un organisme nuisible.
Le traitement chimique contre la mérule consiste en l’application d’un fongicide sur toutes les surfaces en maçonnerie, en béton et en terre, suivant le dosage indiqué sur l’étiquette du produit.

Les fongicides les plus recommandés à efficacité prouvée sont ceux à base de de glycol et de bore. Ces fongicides sont hydrophiles (aiment l'eau) et réagissent avec l'eau du bois, la rendant indisponible pour le champignon. Les fongicides à base d'eau, parce qu'ils sont à base d'eau, peuvent être lessivés à la longue si le bois sur lequel ils sont appliqués continue d'être mouillé. C'est une autre raison pour laquelle il est important de réparer les fuites, ce qui permet de garder le bois sec dans un environnement alcalin et de sceller le bois (en particulier le grain terminal) pour éviter une exposition continue aux spores affamées.

Les autres fongicides efficaces contre la mérule sont le bicarbonate de soude, le peroxyde d'hydrogène, l'huile de théier, les solutions de bore, l'éthylène glycol ou le propylène glycol, le vinaigre, etc

Le traitement environnemental de la mérule, une solution éco responsable ?

L'approche environnementale peut être définie comme l'exploitation de la sensibilité environnementale du champignon de la pourriture sèche pour son traitement

Une procédure étape par étape pour utiliser l'approche environnementale serait la suivante :

  • Favoriser l'assèchement des zones touchées (par exemple, en introduisant une ventilation forcée par des ventilateurs).
  • Ne pas plâtrer, redécorer ou recouvrir d'une autre manière les bois touchés avant qu'ils ne soient complètement secs.
  • Identifier, avec l'aide d'un ingénieur structurel si nécessaire, tout bois qui doit être remplacé ou renforcé en raison de la perte de résistance structurelle et effectuer ces travaux. Conserver autant que possible le tissu d'origine, en particulier dans les bâtiments historiques.
  • Isoler le bois des autres matériaux qui mettront beaucoup de temps à sécher.
  • Augmenter la ventilation de la zone si elle est insuffisante, en introduisant des briques d'air supplémentaires, etc.
  • Une sensation de brûlure
  • Mettre en place un programme régulier d'inspection et d'entretien du bâtiment afin de traiter les problèmes futurs à un stade précoce et/ou installer un équipement de surveillance.
L'approche environnementale met l'accent sur la nécessité d'une surveillance continue pour s'assurer que les futurs défauts du bâtiment ne déclenchent pas une nouvelle épidémie de mérule ou ne réactivent pas une épidémie dormante.

Alors que dans un petit bâtiment simple, cela peut se faire par des inspections d'entretien régulières, il existe des systèmes qui peuvent surveiller un grand bâtiment avec des lectures de capteurs d'humidité contrôlées à distance par un ordinateur.

Le traitement par la chaleur de la mérule, un traitement révolutionnaire ?

D'autres traitements ont été essayés pour tenter d'exploiter la sensibilité de la mérule à la chaleur. L'utilisation d'une lampe à souder pour éliminer la mérule en appliquant de la chaleur à la surface des zones touchées a été populaire à une époque. Évidemment, le traitement par la chaleur entraînait un risque d'incendie. Des expériences ont montré qu'il fallait maintenir une température de surface d'environ 100°C pendant cinq heures pour produire une température mortelle pour le champignon dans un mur de 230 millimètres d'épaisseur.

Au Danemark, par exemple, il a été mis au point une procédure selon laquelle le bâtiment, ou la partie affectée, est mis sous tente et chauffé à l'air chaud pour éliminer la mérule. Une température de 40°C est atteinte au centre de la maçonnerie et du bois et maintenue pendant vingt-quatre heures. Cette méthode est très polluante.

Cependant, on peut se demander pourquoi il faut dépenser de grandes quantités d'énergie pour chauffer tout le bâtiment à une température élevée alors qu'il suffit de sécher la pourriture pour la tuer. Un système de traitement utilisant des micro-ondes a également été essayé. Des recherches supplémentaires seront nécessaires avant de pouvoir évaluer son efficacité.

Le traitement biologique contre la mérule, comment ça marche?

Un autre moyen possible de lutter contre la mérule est le traitement biologique. Ce traitement biologique consiste en l'utilisation d'organismes antagonistes qui réduisent la capacité du champignon à coloniser ou à dégrader le bois.

Le principe est le suivant : dans un bâtiment, le champignon ne se trouve pas dans son environnement naturel et il est donc peu probable que des concurrents naturels soient présents. Il est toutefois possible d'introduire ces concurrents dans l'environnement du bâtiment pour contrôler la mérule. Les champignons Trichoderma éliminent du bois certains hydrates de carbone structurels nécessaires à la colonisation et à l'initiation de la mérule par les champignons destructeurs du bois Des tests de laboratoire ont montré la capacité des champignons Trichoderma à tuer S. lacrymans (la mérule).

Ce type de biocontrôle est prometteur en laboratoire mais décevant sur le terrain et des travaux supplémentaires devront être effectués. Pour l'instant, les méthodes de contrôle biologique ne sont pas encore imposées. Il existe également des problèmes liés au potentiel allergène de Trichoderma qui peuvent limiter son utilisation dans des situations où le contact humain est probable.

Coût d’une intervention de traitement anti mérule

Le coût d'une intervention contre la mérule peut varier considérablement en fonction de l'étendue de l'infestation et des mesures requises pour l'éradiquer. Les traitements professionnels contre ce champignon peuvent être coûteux, car ils impliquent souvent des techniques et des équipements spéciaux pour atteindre les zones touchées.

Les coûts peuvent également varier en fonction de la zone géographique, de la taille de la maison et du degré de dégâts causés par la mérule. Il faut compter en moyenne entre 175 € et 375 € pour un diagnostic de ce champignon lignivore. Le coût d'une intervention de mérule se situe en moyenne entre 3000 et 5000 € pour une zone donnée. Dans le cas du traitement d'une maison entière, les coûts sont estimés entre 4500 et 9500 €.

Le coût peut comprendre un diagnostic initial, le traitement lui-même, la réparation des dommages causés et des mesures préventives pour empêcher la réapparition de la mérule. Il est important d'obtenir des devis détaillés de plusieurs entreprises de traitement de la mérule pour évaluer le coût du travail avant de prendre une décision. 

Dans certains cas, l'assurance habitation peut couvrir tout ou une partie du coût de l'intervention contre la mérule. Souvent, cela dépend de la couverture spécifique de votre compagnie assurance.

Les assurances prennent-elles en charge les traitements des mérules ?

Les traitements pour éliminer la mérule peuvent être coûteux et il est donc naturel de se demander si les compagnies d'assurance prennent en charge le coût du traitement.

En général, les assurances habitation ne couvrent pas les dommages causés par la mérule et les traitements nécessaires pour l'éliminer. En effet, ce champignon est considéré comme un problème d'entretien de la propriété, ce qui signifie que les propriétaires sont généralement responsables des coûts de traitement. Toutefois, il est important de vérifier les conditions de votre compagnie d'assurance habitation pour voir si une clause spécifique s'applique à la mérule.

Certaines compagnies d'assurance peuvent proposer des options supplémentaires pour couvrir les coûts de traitement de ces champignons, moyennant une prime d'assurance plus élevée. Il peut s'agir d'une couverture des dommages causés par la mérule ou d'une option de traitement préventif pour empêcher l'apparition de ce champignon.

Il est également important de noter que les compagnies d'assurance peuvent exiger une inspection professionnelle avant d'accepter de couvrir les coûts du traitement de ce champignon. Les compagnies d'assurance ne couvrent généralement pas les coûts de traitement de la mérule, mais certaines options supplémentaires peuvent être disponibles moyennant une prime d'assurance plus élevée. Il est important de vérifier les termes et conditions de votre police d'assurance habitation et de prendre des mesures préventives pour éviter l'apparition de ce champignon.

Si vous soupçonnez la mérule dans votre propriété, il est recommandé de contacter un professionnel de la lutte anti-nuisibles ou un expert en bâtiment pour une inspection approfondie. Il est utile de savoir qu'il existe des méthodes de prévention contre les mérules pour éviter les dégâts matériels et les pertes financières.

Vous avez des problèmes avec Merule?

Faites appel à un spécialiste de la lutte antiparasitaire.

Recherchez un expert de confiance