Dératisation : qui d’entre le locataire ou le propriétaire doit payer les frais ?

04/09/2023

474 vues

Dératisation

Actu fraîche

banner

.Les nuisances causées par les rats et les souris dans les habitations constituent sans aucun doute un problème majeur de santé et de sécurité. Lors d'une infestation de rongeurs, la question de la responsabilité financière entre le locataire et le propriétaire se pose fréquemment. Pour y voir plus clair, nous vous invitons à lire ce qui suit. Découvrez qui est responsable des coûts de cette situation délicate

Quels sont les dangers liés à la présence de rongeurs ?

La présence de rongeurs dans une maison présente un certain nombre de dangers. Tout d'abord, ces animaux peuvent causer d'importants dégâts matériels en rongeant les fils électriques, les tuyaux et les matériaux de construction. Ces dégâts peuvent entraîner des problèmes de sécurité et des coûts de réparation considérables pour le propriétaire ou le locataire. 

De plus, les rongeurs peuvent contaminer la nourriture avec leurs excréments et leur urine, ce qui peut entraîner de graves intoxications alimentaires pour les habitants du logement. Les rats et les souris sont également porteurs de nombreuses maladies, telles que la leptospirose, la salmonellose et la maladie de Weil, qui peuvent mettre en danger la santé des occupants. Il est donc essentiel de lutter contre ces nuisibles dès les premiers signes d'infestation.

Frais de dératisation : responsabilités du propriétaire

En vertu de la loi française du 6 juillet 1989, les propriétaires sont tenus de fournir un logement décent, c'est-à-dire un logement exempt de nuisibles tels que les rongeurs.

Ainsi, en cas d'infestation de rats ou de souris dans un logement loué, la responsabilité financière de la dératisation incombe généralement au propriétaire. Cela signifie que le propriétaire est responsable de tous les coûts liés à l'élimination des rongeurs.

Cette responsabilité s'applique non seulement au moment de la remise des clés, mais aussi tout au long de la période de location. Si une nouvelle infestation se produit pendant la période de location, le propriétaire doit également prendre en charge les frais relatifs à la dératisation. Il est important de noter que cette obligation ne dépend pas de la cause de l'infestation. Même si l'infestation est due à des conditions extérieures, telles que des problèmes de salubrité dans le quartier, la responsabilité du propriétaire en matière de dératisation demeure.

Toutefois, il est important de noter que le propriétaire peut être exempté de cette responsabilité s'il peut prouver que l'infestation de rongeurs est due à un manque d'entretien de la part du locataire. Par exemple, si le locataire stocke des aliments sans précaution ou ne maintient pas une propreté suffisante dans le logement, le propriétaire peut faire valoir que l'infestation est la conséquence du manquement du locataire à ses obligations en matière d'hygiène. Dans ce cas, la charge de la preuve incombe au bailleur, qui doit démontrer que l'infestation est due à la négligence du locataire.

Lire également : 5 raisons d'engager un dératiseur

 

Frais de dératisation : responsabilité du locataire

En général, le locataire est tenu de maintenir le logement en bon état et de le restituer dans l'état où il l'a reçu. Cela inclut la prévention de l'infestation par les rongeurs en adoptant des mesures d'hygiène appropriées et en prenant soin du logement. Par conséquent, si l'infestation de rongeurs est due à un manquement du locataire à ses obligations, il peut être tenu responsable des frais d'élimination des rongeurs.

 

Il est essentiel que le locataire maintienne une hygiène adéquate dans le logement, notamment en : 

  • Veillant à la bonne conservation des aliments
  • A l'élimination régulière des déchets 
  • A la propreté des surfaces. 
Si le locataire remarque des signes d'infestation de rongeurs, il doit en informer immédiatement le propriétaire afin que des mesures soient prises pour éliminer les nuisibles.

 

Obligations des mairies et des autorités locales

Les mairies et les autorités locales jouent un rôle essentiel dans la lutte contre les infestations de rongeurs. Elles sont chargées de mettre en œuvre des programmes de dératisation dans les espaces publics et de faire appliquer les réglementations en matière de lutte anti-nuisibles.

 

Les mairies sont généralement chargées de veiller à ce que les espaces publics tels que les parcs, les jardins et les bâtiments municipaux soient exempts d'infestations de rongeurs. Elles doivent donc mettre en œuvre des mesures préventives et des opérations de dératisation régulières pour garantir la santé et la sécurité des résidents.

 

Les autorités locales sont également chargées de faire respecter la réglementation en matière de lutte contre les nuisibles. Cela signifie qu'elles doivent surveiller et faire respecter les réglementations en matière de lutte antiparasitaire. Et ce , tant dans les habitations privées que dans les espaces publics . Vous avez constaté une infestation de rongeurs dans votre quartier ou votre immeuble ? Il est important de signaler le problème aux services municipaux compétents. Ils pourront prendre les mesures nécessaires . Cela permettra de résoudre le problème et de protéger la communauté contre les nuisibles.

 

Prévention de l'infestation

La meilleure façon de lutter contre les infestations de rongeurs est de prendre des mesures préventives. Cela évite leur entrée dans le logement. 

Voici quelques conseils utiles pour prévenir l'infestation de rongeurs :

 

  • Maintenez une propreté générale : nettoyez régulièrement le logement, en particulier la cuisine et les zones où les aliments sont stockés. Éliminez les débris et les restes de nourriture, passez l'aspirateur régulièrement et nettoyez les surfaces avec des produits désinfectants.
  • Scellez les fissures et les ouvertures : les rongeurs peuvent se faufiler à travers de petites ouvertures. Assurez-vous de réparer toutes les fissures et les trous dans les murs, les plinthes et les tuyaux. Utilisez du mastic ou du ciment pour sceller les points d'entrée potentiels.
 
  • Éliminez les sources de nourriture et d'eau : stockez les aliments dans des contenants hermétiques et ne laissez pas de nourriture à découvert. Réparez les fuites d'eau et gardez les éviers et les comptoirs propres et secs. Videz régulièrement les poubelles et assurez-vous qu'elles sont bien fermées.
 
  • Utilisez des pièges et des répulsifs : placez des pièges à souris et à rats dans les endroits propices à leur présence, tels que les coins sombres, les placards et les sous-sols. Vous pouvez également utiliser des répulsifs naturels, tels que la menthe poivrée ou les huiles essentielles, pour éloigner les rongeurs.
En ce qui concerne les coûts de la lutte anti-nuisibles, la responsabilité financière peut varier en fonction d'un certain nombre de facteurs. Voici quelques un :
  • La législation locale
  • Les obligations contractuelles entre le propriétaire et le locataire
  • La gravité de l'infestation sont autant de facteurs qui entrent en ligne de compte.
Il est essentiel de connaître ses droits et ses responsabilités en matière de lutte contre les nuisibles . Cela permet de prendre des mesures préventives pour éviter les infestations. En cas d'infestation, il est conseillé de faire appel à une entreprise de lutte antiparasitaire agréée et certifiée sur Viepest pour une intervention complète et professionnelle. 

 

Vous voulez en savoir plus ?

Saisissez votre adresse électronique pour recevoir nos bulletins d'information.

bannire publicitaire

FAQ sur l'article

Cet article vous a-t-il été utile ?

Vous avez aimé ? Partagez :